AdGate m’a tuer ?

AdGate m'a tuer ? Comment ne pas se jeter sur l’occasion d’écrire un petit billet au vu de l’actualité qui nous est offerte très gracieusement par Xavier Niel ? Vous n’avez pas pu rater l’histoire, on en parle partout sur les Internets. Free, au petit matin du 4 janvier a fait une bonne blague aux géants du web : la mise en place par défaut d’un système bloquant toute publicité à ses abonnés.

Bon ok, sur le principe, rien de révolutionnaire. Les navigateurs internet intègrent tous ou presque des modules permettant de bloquer les publicités (Mozilla et AdBlock par exemple). Oui mais là, mais là… Free a osé l’installer PAR DEFAUT ! Rendez-vous compte ! Pauvres utilisateurs qui se voient donc floués, car leur, je cite, « expérience de navigation sur Internet, a été modifiée à l’insu de leur plein gré« . Et rendez-vous compte… que vont devenir ces pauvres sites internet (au contenu souvent insipide, il faut l’avouer) dont le modèle économique seul est basé sur la pub ? Serait-ce la fin des Internets ? Les Mayas se seraient-ils trompés de jour en annoncant la fin du monde ? J’en tremble d’avance…

Trève de plaisanterie. Et oui, nous ne sommes pas là pour rigoler mon bon monsieur. Free a finalement fait marche arrière. Pression (Fleur Pellerin, fine négociatrice ?) ? Ou simplement prévu ? La rumeur nous raconte que c’était prévu depuis le début et que l’objectif de Free est atteint : »montrer à Google qu’il ne peut pas dicter sa loi.« 

En tout cas, une chose est certaine, Free mets une nouvelle fois un grand coup de pied dans la fourmilière. Et pour ça, je ne peux qu’applaudir.

Va s’en suivre, je l’espère de grosses remises en question. Comment peut on baser un modèle économique sur une seule et unique source de revenu ? Non, mais franchement … On ne vous apprends donc rien à l’école ? 🙂

Avant, le net, c’était bien, c’était libre, les gens se donnaient du mal pour mettre en ligne du contenu et pour le valoriser. Maintenant, c’est l’apogée du fric facile. Des contenus pris et repris à droite et à gauche, du vu revu et re re vu, en quelques clics, en quelques secondes… Occultant si possible l’auteur original. (A ce propos, je ne peux que vous inviter à consulter le très bon article de Frédéric Martinet, « La curation c’est de la merde« ).  Ajoutez à tout ça des bannières pub à outrance et vous avez l’Internet de maintenant.

Si le « tout pub » n’est plus rentable, si les internautes prennent conscience qu’ils ne sont pas OBLIGES de subir ça.. il va bien falloir trouver d’autres sources de revenus… Comme peut être, rendre certains contenus payants ? Aie, j’ai dis un gros mot… Car oui, je reste persuadée que pour du contenu INEDIT, VALORISANT, INTERRESSANT et à FORTE VALEUR AJOUTEE, les gens restent prêts à sortir leur carte bleue. Mais il est certain que c’est loin d’être gagné.

Mais ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dis. La pub n’a pas que de mauvais côtés ! La pub ciblée et intelligente, c’est bien. La pub bien placée sur la page aussi. Mais là encore, de gros efforts restent à faire…

Pour avoir rencontrée cette problèmatique sur EklaBlog et avoir longuement discuté avec les blogueurs, une chose est certaine : personne n’a le même avis. Les avis divergent et la publicité est plus ou moins acceptée. D’autres préfèrent payer pour ne pas avoir de pub.

Reste que la bombe #adgate est lancée. La guerre contre Google déclarée… Ca va faire mal ! 

Sur ce, je vais m’installer confortablement dans mon fauteuil et fouiner un peu sur Tumblr… en attendant la suite des évènements 😉